Isolation des soubassements

Une attention toute particulière accordée au soubassement

Les zones du soubassement sont les surfaces les plus sollicitées mécaniquement et physiquement d'un mur extérieur. C'est là que les charges dues à l'humidité, au sel et à la circulation routière ainsi que les contraintes physiques causées par les personnes, animaux et objets sont les plus élevées. La partie inférieure d'un bâtiment doit donc être spécialement protégée, par exemple contre la pénétration d'humidité par les éclaboussures d'eau de pluie. La zone d'éclaboussures à risque comprend généralement les 30 centimètres inférieurs du mur extérieur au-dessus du sol, c'est-à-dire le bord supérieur du terrain, du trottoir ou de la terrasse.

Cette zone requiert des mesures d'étanchéité particulières pour éviter des défauts ultérieurs de physique du bâtiment ou visuels. Les enduits utilisés doivent être suffisamment solides, hydrofuges et résistants aux effets combinés de l'humidité et du gel et aux dommages mécaniques. La zone enterrée (zone en contact avec le sol) est en outre étanchéifiée pour la protéger contre l’infiltration d'humidité.
Le facteur déclenchant l'humidité ascendante dans la zone du soubassement est souvent l'absence de séparation horizontale du revêtement. Les conséquences sont des dommages connus tels que l'écaillage, l'efflorescence ou la décoloration. Les éléments de socle en tôle garantissent une finition durable et propre dans la zone de soubassement. Ils sont sans pont thermique, car la tôle n'est pas guidée sur la maçonnerie et aucune liaison mécanique ne se crée. Des connexions exactes aux façades peuvent ainsi être facilement réalisées. Une autre solution consiste à utiliser des éléments de socle en béton de fibres de verre avec isolation thermique intégrée formant une terminaison protectrice de la surface de la façade dans la zone en contact avec le sol.

 

La page se charge ...