Comment l’isolation thermique réduit le bruit environnant

Acoustique isolation sonore des ITE/SIFE

Les effets nocifs du bruit pour la santé ont fait l’objet de nombreuses recherches. Pendant le sommeil par exemple, la fréquence cardiaque et la tension artérielle augmentent dès 30 db (A). La concentration de l’homme est perturbée à partir de 55 db(A) et l’ouïe subit des séquelles dès 80 db(A).

Des bâtiments modernes, mais aussi des maisons au standard MINERGIE suivent la tendance actuelle d’utiliser des matériaux qui résonnent souvent très fort. Le béton, le métal, le ver et la pierre naturelle sont des exemples typiques. Cette utilisation se poursuit souvent aussi dans la partie sol des bâtiments. Nous en connaissons tous les effets: on ne comprend plus les paroles, elles "résonnent", surtout lorsque plusieurs personnes séjournent dans la même pièce. L’acoustique en souffre car l’absorption sonore est faible, les bruits deviennent vite gênants.

Absorption du son contre les décibels élevés

L’absorption du son s’oppose à cet effet et repose sur l’utilisation de matériaux souples à pores ouverts. La réduction du bruit ainsi obtenue empêche la propagation d’ondes sonores dans la pièce. Le son est "avalé", comme on dit, ou absorbé. Ces exigences confèrent une importance supplémentaire au mur extérieur d’un bâtiment, car l’enveloppe du bâtiment est également responsable de la protection contre le bruit. Dans la plupart des cas, cette enveloppe extérieure est composée de la maçonnerie et de l’isolation.

Le bruit rend malade. Dès 30 dB, la tension artérielle de l’homme subit déjà une influence négative. À partir de 80 dB apparaissent des affections de l’ouïe. Contrez cela avec la bonne isolation thermique de Greutol!
L’acoustique peut être influencée positivement par l’isolation thermique. C’est sensé, puisque la tension artérielle de l’homme se modifie dès 30 dB. À partir de 80 dB apparaissent des affections de l’ouïe.

Mais, selon le type de maçonnerie, toutes les isolations thermiques n’ont pas toujours un effet positif sur la réduction des bruits provenant de l’extérieur. L’acoustique dans les pièces est influencée aussi par la maçonnerie même, la rigidité du matériau isolant et la masse du système de crépi appliqué. L’objectif doit donc être de faire harmoniser le mur et l’ITE/SIFE de manière à obtenir l’effet souhaité. Car une chose est claire: moins un matériau isolant est dense, plus son pouvoir isolant est élevé, mais pas forcément sa protection contre le bruit. Le bon choix d’isolation thermique de Greutol avec la bonne mise en œuvre contribue nettement à la protection contre le bruit à l’intérieur.