Propagation d’algues et de champignons sur la façade

À cause de l’humidité persistante

Les algues et champignons sont des éléments naturels de notre environnement, ils comptent même parmi les formes de vie les plus anciennes qui soient. L’évolution des conditions environnementales de ces dernières années a contribué à ce que notre air soit encore plus "vivant". En effet les algues et champignons sont sobres, il ne leur faut pas grand chose pour vivre et croître. Les algues tirent leur énergie de la photosynthèse avec la lumière et le CO₂ contenu dans l’air. Les champignons nécessitent aussi une source de nourriture, qu’ils trouvent sans problème sur des revêtements organiques ou sur des surfaces sales.

Une autre condition de croissance incontournable pour ces deux êtres vivants: l’humidité. 

Une humidité de l’air relative de 80 % suffit déjà pour la croissance des intrus. Aussi, les sites ombragés et les faces nord de façades de bâtiments ont depuis toujours été des biotopes de prédilection, si bien qu’ils ont eu à subir de plus importantes détériorations.

Malheureusement les bâtiments modernes isolés souffrent plus

Une bonne isolation thermique empêche la chaleur d’être conduite de l’intérieur vers l’extérieur, telle est sa mission. Mais les couches d’enduit minces ont une faible capacité à emmagasiner la chaleur. Dans la nuit, les réserves de chaleur emmagasinées sont alors rapidement restituées. La température extérieure de la façade est donc faible en surface. C’est ainsi que se forme la condensation fatale sur la façade, parce que la nuit la température passe en dessous du point de rosée. Mais: pour rester exempt d’algues et de champignons, il faut rester sec.

Les algues et champignons provoquent des problèmes sur les bâtiments, surtout sur les faces nord. Le bon système d’isolation thermique et le bon revêtement de Greutol permettent d’y remédier.

Isolation thermique avec système

En 2005, Greutol a lancé AQUA PURAVision: un système d’isolation thermique extérieure revêtue d’un enduit (ITE), connu aussi comme système d’isolation et de finition extérieure (SIFE), conçu spécialement pour maîtriser la propagation d’algues et de champignons sur la façade et assurer une prévention efficace. Cette isolation thermique repose sur un système d’isolation crépi à couche épaisse. En raison de la couche épaisse, la façade refroidit nettement moins vite. Mais c’est la surface du système qui est décisive. En effet, à la différence des revêtements fortement hydrophobes, la peinture pour façade à base de silicates naturels travaille avec l’eau. Elle l’absorbe, si bien que des gouttes et donc de l’eau biologiquement disponible ne peuvent pas se former sur la façade. L’enduit minéral situé en dessous absorbe l’humidité. Ainsi le système a un comportement "hydroactif" et accélère le séchage.

En savoir plus sur AQUA PURAVision