Protection de bâtiment: quatre domaines doivent être pris en compte

L’isolation thermique comme facteur de sécurité élevée en construction

Dans la physique de bâtiment, on distingue quatre éléments de la protection de bâtiment:

  • protection thermique – isolation thermique
  • protection contre l’humidité
  • protection acoustique – protection contre le bruit
  • protection contre l’incendie

 

L’isolation aide à limiter nettement la condensation

La condensation est l’ennemi de tout élément de construction. À l’intérieur de bâtiments non isolés, de grandes quantités d’eau de condensation entraînent la formation de moisissure et de corrosion, ce qui est particulièrement le cas dans des pièces mal ventilées ainsi que dans la cuisine et la salle de bain. Des ponts thermiques dans les murs extérieurs font le reste. L’isolation thermique dans la rénovation et la construction neuve de bâtiments empêche ce phénomène, car le point de rosée, qui cause de l’eau de condensation surtout en raison de basses températures près de la surface du mur, n’est pas atteint. Actuellement, cela est réglementé par la SIA 180 pour la protection thermique et la protection contre l’humidité dans la construction en bâtiment. Cette norme exige clairement, parmi les premières règles, une enveloppe de bâtiment étanche. Ainsi, une ventilation correcte devient une mesure décisive pour réguler l’humidité à l’intérieur. Mais le transport d’humidité à travers la maçonnerie et le revêtement de façade joue quand même un rôle non négligeable - surtout dans les bâtiments neufs.

Outre les différents systèmes d’isolation de Greutol, les enduits et peintures ouverts à la diffusion de vapeur d’eau œuvrent exactement dans ce sens et soutiennent l’évaporation de la condensation.

Greutol propose exclusivement des matériaux isolants ouverts à la diffusion. Les enduits et peintures sont optimisés dans leurs caractéristiques de physique du bâtiment. Afin que tout cela puisse fonctionner, les composants du système ITE/SIFE doivent être adaptés les uns aux autres. C’est une exigence incontournable pour les planificateurs et entrepreneurs que de rester dans le système.

La protection contre l’incendie doit être intégrée dans la planification

Les matériaux utilisés ont une influence essentielle sur un départ de feu et son extension dans un bâtiment. Dès la planification, les éléments porteurs doivent être disposés de manière à ce que l’on puisse les protéger autant que possible contre les gaz d’incendie. En Suisse, les exigences de protection contre les incendies pour les systèmes d’isolation thermique sont réglées par l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI). La protection contre l’incendie est un facteur essentiel influençant la sécurité et la qualité d’une isolation thermique extérieure crépie / d’un système d’isolation et de finition extérieure (ITE/SIFE). Dans ce contexte, tous les composants sont contrôlés en fonction du système et leurs caractéristiques d’incendie sont décrites par l’indice d’incendie. L’indice d’incendie est composé du degré de combustibilité déterminé par essai et du degré d’intensité de fumée déterminé

Ni son, ni feu, ni humidité, ni chaud ou froid. La façade reste complètement protégée grâce à l’isolation thermique de Greutol.
Protection complète grâce à l’isolation thermique. Les grands Cinq: son, chaud, froid, feu, humidité ne sont plus une menace pour la façade.

L’indice d’incendie (BKZ), classification selon AEAI

  • BKZ 3 facilement inflammable
  • BKZ 4 normalement inflammable
  • BKZ 5 difficilement inflammable
  • BKZ 5 difficilement inflammable à 200°
  • BKZ 6q quasiment incombustible
  • BKZ 6 incombustible

Remarque

Dans la pratique, les matériaux de construction avec les combustibilités 6 et 6q sont considérés comme équivalents.

Degré de densité de fumée selon AEAI

  • 1 forte densité de fumée
  • 2 densité de fumée moyenne
  • 3 faible densité de fumée

Exemple: l’indice d’incendie 5.3 signifie: difficilement inflammable, faible densité de fumée.